La suite !

Publié le par Sylvie

La suite !

4ème mot clé : les différentes écoutes à prendre en compte

Je vous propose un petit exercice : pensez à ce que vous recevez, entendez, et discernez quatre oreilles pour le décrypter. Ces écoutes n’ont pas d’ordre, elles ont des formes.

L’écoute compréhensive est l’écoute qui prend en compte la personne en face, avec empathie, bienveillance, et qui permet d’établir le rapport, la connexion, sans jugement.

« J’entends bien l’importance de ce que vous me dites et je vous comprends ».

L’écoute active est celle qui s’attache au contenu de ce qui est dit, filtré par un « QI » qui permet de mettre le focus sur les paramètres en jeu, et de résoudre les questions à traiter.

« Si je comprends bien, il s’agit à la fois de traiter la question Y, dans un contexte de …. et sur …, mais vous n’avez pas soulevé le point 10. »

L’écoute flottante est celle qui permet d’entendre entre les mots, ce qui ne se dit pas, ou se dit, ce qui se joue. Elle implique d’oublier ce qu’elle sait pour découvrir comme un enfant ou un étranger, ce qui arrive en apportant le recul, ou le « méta » au-delà du contenu.

« Mais que dit finalement cette situation de conflit de vous ? En disant cela, à quoi saurez-vous finalement que … ? »

Enfin, l’écoute-guide est celle du garant, du référent qui sait le protocole qu’il soit suivre pour avancer, et qui drive sur le processus.

« Je vois beaucoup de points de convergence sur lesquels, pour les deux réunions qui nous attendent, je vous propose de traiter ceci et cela, en privilégiant tels interlocuteurs sur la 1ère partie, car je vous rappelle que nous sommes attendus sur ceci et cela dans une semaine ».

La suite !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article